Site Natilia France
1er réseau de constructeurs
de maisons en ossature bois
Maisons éco-respectueuses
et à haute isolation thermique
Délais de livraison
optimisés pour votre maison

La maison individuelle : une solution pour la densification douce

densification

La maison individuelle : une solution pour la densification douce

 

Les tissus pavillonnaires représentent trois quart des surfaces urbanisées en France. Du fait de leur basse densité ils constituent aujourd'hui un enjeu considérable. On estime à 20 000 km² les sources de foncier inexploitées. La question est donc centrale.

 En effet, la densification urbaine apparaît être une solution pour l'aménagement durable car densifier en zone urbaine permet de faire des économies sur les réseaux et diminuer la consommation d'énergie liée aux déplacements. Ce développement est naturellement moins consommateur d'espaces et de ressources.

 Il existe plusieurs manières de diversifier ces tissus. Parmi les différents types de politiques identifiés il y a la densification «  douce ».

 

Mais qu'est ce que la densification « douce »? C'est une politique de densification qui se fait principalement sous forme pavillonnaire, par division parcellaire et constructions sur des parcelles détachées ou par construction d'appartements accessoires.

Il s'agit là d'une solution innovante qui répond aux besoins de logements dans une démarche responsable, économique et durable.

 Pourquoi se séparer d'une partie de son patrimoine foncier ? Parce que diviser sa parcelle rapporte de l'argent. Cette décision est souvent motivée par un changement de vie (décès, chômage...) ou un besoin de fonds (travaux, création d'entreprise, dettes...). La solidarité familiale est aussi une source de motivation : on découpe pour que les enfants puissent construire ou pour ses parents vieillissant.

Dans les zones à forte pression immobilière cela permet d'accéder à la propriété pour qui ne trouve pas sur le marché un bien adapté à ses besoins et son capital. En contre partie, acquérir un bien dans une zone pavillonnaire plus dense et recherchée, c'est oublier l'isolement de l'habitat individuel souvent souhaité de la campagne.

« Il existe aujourd’hui 19 millions de maisons individuelles en France, quand on en construit environ 160 000 chaque année. Ainsi, si 1 maison sur 100 est divisée chaque année pour produire un terrain à bâtir supplémentaire, il devient possible d’assurer une production équivalente à l’ensemble de la production annuelle de maisons individuelles sans engendrer aucun étalement urbain » (source : www.bimby.fr).


Il ne s'agit que d'une solution pour l'avenir et il reste encore du travail pour aider les communes à développer avec cohérence, valoriser et harmoniser ces nouveaux territoires.

 

Une vidéo explicative mise en ligne par BIMBY est disponible  

Pour plus d'information consultez également sur le document du PUCA en cliquant ici.

Retour aux Actualités

4.38 / 5
247 avis clients Natilia