Site Natilia France
1er réseau de constructeurs
de maisons en ossature bois
Maisons éco-respectueuses
et à haute isolation thermique
Délais de livraison
optimisés pour votre maison

Système de récupération d’eau de pluie :

59398 8656076 1

Aujourd’hui, avec l’augmentation constante de la population et l’accès ininterrompue (dans notre pays) à l’eau potable, sa consommation ne cesse d’augmenter.  

Est-il vraiment nécessaire d’utiliser de l’eau potable dans nos toilettes, pour nos jardins, pour laver nos voitures ?

Nous avons la chance d’être dans une région où la pluie est bien présente, pourquoi ne pas récupérer cette eau pour nous permettre d’économiser tout en agissant pour l’environnement !

Il existe deux grandes catégories de récupérateur d’eau de pluie :

  • La cuve hors sol :

 

 

Le principe est simple : Une cuve posée au sol est connectée à votre gouttière et récupère l’eau qui s’y introduit. Elle doit se placer toujours à proximité de celle-ci. L’eau doit être filtrée afin d’éviter de faire entrer dans la cuve, les feuilles, insectes et autres bactéries. Elle est ensuite puisée via par un robinet.

Vous pouvez prendre une cuve en plastique, elle sera légère, facile à entretenir et recyclable.

Le point négatif est que, de par son positionnement extérieur, elle est soumise à la chaleur et au froid qui peut favoriser le développement de bactéries et algues, ainsi que le gel de l’eau lors de la phase hivernal.

Conseil : Mieux vaut la mettre à l’ombre, et la prendre de couleur opaque pour éviter que les moustiques n’y prolifèrent. 

 

 

Pour amoindrir ces inconvénients, il existe également des citernes souples. Ces dernières prennent du volume au fur et à mesure de leur remplissage. Elles ne  contiennent pas d’air du coup les algues et autres bactéries ne peuvent pas s’y développer. Elles sont opaques et ont subi un traitement anti-UV. Il n’y a aucune perte d’eau due à l’évaporation. Elles sont également résistantes au gel.

Elles existent en toutes tailles, formes et matériaux. Le côté non esthétique et le volume de cette citerne fait que ce n’est pas simple à placer dans son jardin.

Pour éviter la gêne visuelle, on peut placer ces récupérateurs dans son vide-sanitaire, sous une terrasse, ou encore derrière une haie. Leur durée de vie est d’environ une quinzaine d’année.

Contrairement aux cuves enterrées les cuves hors-sol ont un coût abordable. Elles sont simples à installer et à entretenir.

Le principal inconvénient de ce mode de récupération est qu’elle ne peut faire l’objet que d’un usage extérieur.

 

  • Les cuves enterrées :

 

 

 

Ce mode de récupération élimine tous les inconvénients énoncés pour les cuves hors-sol. De plus, cette cuve a souvent une plus grande capacité pour recueillir l’eau.

Ici, l’eau peut être utilisée à l’intérieur, même si son usage est règlementé. L’utilisation d’eau pour les  toilettes, le lavage des sols et la machine à laver le linge (l’eau doit être filtrée) sont admis.

A l’abri de la chaleur, du froid, des bactéries, son système reste beaucoup plus complexe et va nécessiter des travaux d’aménagement assez important. La cuve peut coûter entre 2000 € (béton 5000 litres ;  8000 € en plastique + 200 €  de filtre tous les ans. L’installation par un professionnel est fortement recommandée. L’entretien doit être obligatoirement fait une à 2 fois par an. Là encore, faire appel à un professionnel est recommandé.

De  plus, dès lors que vous utilisez un réseau d’eau de pluie, vous devez faire une déclaration en mairie, et faire bien attention à ce qu’il n’y ait aucun lien possible avec le réseau d’eau potable pour éviter toute pollution du réseau potable.

Ce procédé permet de récupérer de 80 à 90 % de l’eau qui tombe du toit. On peut récupérer jusqu’à 600 litres d’eau par m² par an ! L’eau est un des enjeux de notre développement durable. Faisons un geste pour préserver notre planète. De plus, vous réaliserez des économies au quotidien !

 

Avec Natilia, pensez économie, agissez écologie !

Retour aux Actualités

4.38 / 5
247 avis clients Natilia